Ce que dit la Bible au sujet de la semence et de la lumière

La véritable lumière: En elle (laParole ou Jésus) était la vie, et la vie était la lumière des hommes. La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. Jean 1: 4 - 11
La bonne semence et l´ivraie: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui avait semé une bonne semence dans son champ. Mais pendant que les hommes dormaient, son ennemi vint, qui sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. Matthieu 13:24-25

Friday, January 15, 2016

Agression d'un professeur juif à Marseille : un suspect bon élève et discret


Le lycéen de 15 ans a été mis en examen et écroué. Bon élève, sans problème particulier, il a affirmé avoir agi au nom de l'Etat islamique. Et a assuré "ne rien regretter."

Devant l'école, à Marseille, où enseigne le professeur juif agressé lundi matin par un adolescent. (AFP/ Boris Horvat) 
Devant l'école, à Marseille, où enseigne le professeur juif agressé lundi matin par un adolescent. (AFP/ Boris Horvat)

Des copies notées 17 et 18/20 ont été retrouvées dans le sac à dos de Y., abandonné dans sa fuite. Au sol, pas loin, une machette. Le lycéen turc d’origine kurde, âgé de 15 ans, est soupçonné de l'avoir utilisée pour agresser un professeur juif, lundi matin, dans le 9e arrondissement de Marseille. 

Quand l'adolescent de 15 ans a été interpellé, peu de temps après, il a dit avoir agi "au nom d'Allah" et du groupe Etat islamique. Puis, en garde à vue, selon une source proche de l'enquête, n'a exprimé "aucun regret, si ce n'est celui de ne pas l'avoir tué". Sur lui, il avait aussi un couteau. Destiné, selon ses propos, aux policiers qu'il prévoyait également d'attaquer. 

Mercredi, il a été mis en examen pour "tentative d'assassinat aggravée en raison de l'appartenance de la victime à une religion déterminée et en relation avec une entreprise terroriste". Puis écroué. Comment en est-il arrivé là ?

"Milieu tout à fait normal, classique"

Inconnu de la police et de la justice, l'adolescent n'était pas dans le radar des services de renseignement. Sa radicalisation semble être passée totalement inaperçue. Personne n'a rien vu. "Il est dans un milieu tout à fait normal, classique, et en plus il a de bonnes notes au lycée", a indiqué le procureur de la République de Marseille Brice Robin. En seconde électro-technique depuis la rentrée dans un lycée professionnel de l'est de la ville, Y. ne s'y est pas fait remarquer.
Il avait 15 en français, de bons résultats dans l'ensemble", explique un professeur d'électro-technique.
Dans l'enceinte de l'établissement, où professeurs et élèves sont tombés des nues, l'adolescent apparaît réservé, plutôt solitaire, discret. Ce qui ne l'empêche pas "de participer assez facilement aux débats organisés en classe, et à s'y montrer assez vif d'esprit", rapporte le maire des 9e et 10e arrondissements, Lionel Royer-Perreault.

"Double personnalité" ?

En novembre, après les attentats, lors d'un moment d'échange avec un de ses professeurs, il "n'a pas moufté, n'a pas pris partie pour Daech, pas la moindre remarque, rien", poursuit le professeur, encore sonné. Et pas moins inquiet.
La communauté éducative semble d'autant plus choquée que personne ne pouvait imaginer que le profil de ce gamin puisse le conduire à ce qu'il a fait", indique encore le maire de secteur.
Si aucun trouble psychologique n'avait été signalé à son sujet, le procureur de Marseille a évoqué une éventuelle "double personnalité." Le magistrat a également souligné la "détermination" du jeune homme lors des faits, avançant un profil "semblant être celui d'une personne radicalisée via internet." Selon "Le Monde", l'analyse de son téléphone portable a révélé la consultation de sites djihadistes, mais les enquêteurs, qui ont également expertisé son ordinateur, n'y auraient pour l'instant rien trouvé.

Parents "déboussolés"

Y. a emménagé à Marseille il y a quelques années avec ses frères et ses parents dans une résidence du 9e arrondissement où la famille n'avait pas davantage fait parler d'elle. Le domicile familial a été perquisitionné. Une source citée par l'AFP évoque des parents "déboussolés", ainsi qu'"un emballement très récent". 
Lors de ses auditions, Y. aurait toutefois confié avoir commencé à s'intéresser aux thèses djihadistes dès mars 2014, rapporte "La Provence". "Pas de voyages passés, et pas de commanditaires détectés pour l'instant", assure aussi une source judiciaire au quotidien.
Il maîtrise une certaine dialectique, mais on sent bien que c'est quelqu'un qui ne maîtrise pas complètement les fondements de l'islam", a pour sa part déclaré le directeur adjoint de la sécurité publique Yannick Blouin.
Le lycéen aurait également revendiqué auprès des enquêteurs son souhait de partir prochainement en Syrie. Qu'en est-il vraiment ? L'enquête, conjointement confiée à la police judiciaire de Marseille, la sous-direction antiterroriste (SDAT) et la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) devra, entre autres, le déterminer.  

"Totalement déshumanisé"

La victime, âgée de 35 ans, se rendait à l’Institut franco-hébraïque où il enseigne, quand il a été agressé. Légèrement blessé au dos et à la main, il a cru que son agresseur voulait "le décapiter", a déclaré son avocat Fabrice Labi. L'intervention de deux passants a contribué à l'arrestation rapide du jeune suspect. Le professeur, très choqué, "n'est pas dans un esprit de vengeance ou de colère", nous indique son conseil, plutôt "dans l'incompréhension d'un tel passage à l'acte, avec une telle violence caractérisée, par un individu de 15 ans."
L'adolescent ne s'est pas adressé à lui verbalement. "Mon client retient le visage d'un homme totalement déshumanisé" poursuit son avocat. Son regard en particulier. "Il y a vu la haine, la volonté de tuer. C'est ce qui l'a le plus marqué."

Céline Rastello

Monday, January 4, 2016

Les Pieds de la Messagère de la Paix

Par Jean-Louis

C'est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom; C'est pourquoi il saura, en ce jour, Que c'est moi qui parle: me voici! Qu'ils sont beaux sur les montagnes, Les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie la paix! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, Qui publie le salut! De celui qui dit à Sion: ton Dieu règne! Esaie 52:6,7.

Mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l'Évangile de paix. Ephésiens 6;15.


HOMMAGE À MA FEMME MÍRIAN

Voici deux mois maintenant
que tu es apparue à ma porte;
simplement, tu es entrée,
tu t'es gentiment installée.

Tu m'as remercié de t'avoir
laissée t'asseoir
dans un petit coin
avec un sourire coquin.

Moi, comme un gamin aphone
Le cœur encore dans les étoiles
sous le coup de ton charme sans voile
Je t'ai prié de t'asseoir sur le trône
car il n'est pas séant
d'offrir à l'invitée
un coin de tapis appartenant
au serviteur dévoué.

Alors, j'ai pris un coussin
pour reposer tes pieds fatigués
du long chemin.

J'ai retiré tes sandales usées
pleines de poussière qui couvrait
leur rare et douce beauté.

J'ai pris une bassine
et tendrement
je les ai lavés,
 et séchés.

Puis m'inclinant pour prier
Je les ai bénis et réchauffés
car ces beaux pieds fragiles
sont ceux de la messagère docile
de l'Evangile de paix.

Si vous avez apprécié ce poème, voici le lien traitant du même sujet:

Jean-Louis. Merci de votre visite.

Sunday, January 3, 2016

Robert de Visée - interprété par Jonas Nordberg


Theorbo - Jonas Nordberg

Beautiful video of a beautiful instrument, the theorbo, a lute with extra bass strings, played by Jonas Nordberg, must see!

Posted by Rare And Strange Instruments on Saturday, January 2, 2016

Friday, January 1, 2016

Un peu de beauté de la langue française

De Facebook par Laurent Develle
Pour les férus de la langue française, un petit bijou que vous ne connaissiez peut-être pas.

· Le plus long mot palindrome de la langue française est « ressasser ». C'est-à-dire qu’il se lit dans les deux sens.
· « Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e ». C'est-à-dire qu'il ne comporte aucun « e ».
· L'anagramme de « guérison » est « soigneur » C'est-à-dire que le mot comprend les mêmes lettres.
· « Endolori » est l'anagramme de son antonyme « indolore », ce qui est paradoxal.
· « Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette ».
· « Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave. Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul !
· Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot. Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze », « pauvre », « meurtre , « monstre », « belge », « goinfre » ou « larve ».
· « Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité d'être de genre masculin et deviennent féminin à la forme plurielle. Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l'amour au pluriel.
C'est ainsi !
· « Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot dont on ne prononce aucune des lettres : [o], [i], [s], [e], [a], [u], [x] .
« oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française contenant toutes les voyelles. Eh oui !

Monday, December 28, 2015

Rendre visible l'invisible


Publié par Anne-Marie butiner.blogspot.com
Comment parler d’un Dieu invisible ?
David, Jean  définissent  Dieu comme la lumière
Ps 27 :1 De David. L’Eternel est ma lumière et mon salut : de qui aurais-je peur ?
1 jean 1 : 5 Voici le message que nous avons entendu de lui et que nous vous annonçons : Dieu est lumière et il n'y a pas de ténèbres en lui.
… avec des mots de notre réalité terrestre …oui mais comment allons nous matérialiser la lumière ? 

Comment ce Dieu invisible se révèle à sa création ?
JESUS sera  celui qui va révéler (faire connaitre) ce Dieu invisible
Jean 1: 18  Personne n'a jamais vu Dieu ; Dieu le Fils unique, qui est dans l’intimité du Père, est celui qui l'a fait connaître.
Souvenons-nous de ce que Jésus dit de lui
Jean 8 :12 Jésus leur parla de nouveau. Il dit : « Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura au contraire la lumière de la vie. »
C’est  la lumière qui rend visible ce qui était invisible …Jésus va donc rendre Dieu visible aux hommes.

Comment ce Dieu invisible se révèle à sa création aujourd’hui ?
Maintenant Jésus  ne vit plus sur cette terre, parmi les hommes… Qui va prendre le relais ?
A la vue de ces foules, Jésus monta sur la montagne. Il s'assit et ses disciples s'approchèrent de lui.Puis il prit la parole pour les enseigner ; il dit : ...
Mathieu  5 : 14-16 Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une
montagne ne peut pas être cachée, et on n'allume pas non plus une lampe pour la mettre sous un seau, mais on la met sur son support et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que, de la même manière, votre lumière brille devant les hommes afin qu'ils voient votre belle manière d’agir et qu’ainsi ils célèbrent la gloire de votre Père céleste.
Depuis le départ de Jésus, c’est donc aux chrétiens qu’incombe ce mandat extraordinaire et « hyper –responsabilisant » : faire connaitre Dieu … révéler Dieu aux hommes. 
La lumière n’est pas visible par elle-même. Elle ne l’est que grâce aux surfaces qui la réfléchissent
Alors, nous  les chrétiens, nous sommes cette lumière qui va rendre visible ce Dieu invisible. 
La lumière repousse  les ténèbres… et non l’inverse. En fait, Les ténèbres prennent toute la place que la lumière n’occupe pas. On ne peut pas matérialiser les ténèbres … il faut toujours un peu de lumière pour mettre en évidence les ténèbres ….
Alors, nous  les chrétiens, notre mission n’est pas de lutter contre les ténèbres mais de faire luire notre lumière pour mettre en évidence ce qui est ténèbres ( ne nous trompons pas de mission !)  
Plus  il y a des lumières allumées, plus la lumière est puissante, plus on repousse les ténèbres …ces ensembles de lumières allumés nous parle de l’église.
 
Comment allons nous être une lumière pour nos contemporains ?
Eph 5:8-14 Car si autrefois vous étiez ténèbres, maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Conduisez-vous comme des enfants de lumière ! Le fruit de l’Esprit consiste en effet dans toute forme de bonté, de justice et de vérité. Discernez ce qui est agréable au Seigneur et ne participez pas aux œuvres stériles des ténèbres, mais démasquez-les plutôt. En effet, ce que ces hommes font en secret, il est même honteux d’en parler ;mais tout ce qui est démasqué par la lumière apparaît clairement, car tout ce qui apparaît ainsi est lumière.

Rendre visible pour nos contemporains ce Dieu invisible ….voila la mission que Jésus a laissé aux chrétiens sur cette terre. 

Saturday, December 26, 2015

MONDOVISION. En Afrique du Sud et au Brésil, la révolte des classes moyennes

En Afrique du Sud et au Brésil, les dirigeants élus sont contestés par les bénéficiaires de l'essor économique, qui réclament une meilleure gouvernance et la fin de la corruption.
Des Brésiliens ont manifesté dans plusieurs villes du pays contre la présidente de gauche Dilma Rousseff, dimanche 13 décembre. (Vanessa Carvalho/Pacific /SIPA)Des Brésiliens ont manifesté dans plusieurs villes du pays contre la présidente de gauche Dilma Rousseff, dimanche 13 décembre. (Vanessa Carvalho/Pacific /SIPA)



Loin des convulsions moyen-orientales qui sont au centre des attentions, deux pays importants traversent des périodes agitées révélatrices de l’état du monde : l’Afrique du Sud et le Brésil. Dans les deux cas, les dirigeants élus sont contestés, non pas par les plus pauvres de leurs concitoyens, les exclus de la croissance de la dernière période, mais par les bénéficiaires de cet essor économique, qui réclament une meilleure gouvernance, la fin de la corruption. Cette révolte des nouvelles classes moyennes en ce début de XXIe siècle constitue une donnée politique majeure dans des pays qui connaissent, par ailleurs, de profondes inégalités sociales et des luttes politiques enracinées dans les clivages idéologiques du XXe siècle.
En Afrique du Sud, tout a commencé par un mouvement culturel autour de la statue de Cecil Rhodes, le symbole du colonialisme britannique, dont les étudiants du Cap ont obtenu le déboulonnage au printemps dernier ; puis la contestation s’est poursuivie avec des manifestations de masse contre la hausse du montant des droits universitaires à l’automne.

C’est aujourd’hui un mouvement de contestation du pouvoir erratique du président Jacob Zuma, y compris au sein de son propre parti, le Congrès national africain (ANC), après une période de grande confusion politique qui a vu trois ministres des Finances se succéder en une semaine, et l’économie sud-africaine plonger. Le 16 décembre, d’importantes manifestations ont eu lieu sous le mot d’ordre #ZumaMustFall, "Zuma doit tomber". Les manifestants ne venaient pas des townships noirs ou métis, mais des quartiers résidentiels, Blancs et Noirs mélangés.

Des évolutions inabouties 

Au Brésil, la contestation dure depuis plus longtemps encore, et menace aujourd’hui directement la présidente Dilma Rousseff, cette ancienne prisonnière politique de l’époque de la dictature, qui a pris la suite du très populaire Lula à la tête de la première puissance économique d’Amérique latine. "Dilma", comme l’appellent les Brésiliens, se voit reprocher une mauvaise gestion : l’économie brésilienne est passée de 7,5% de croissance en 2010 à une profonde récession cette année.
Mais surtout la présidente est menacée de destitution en raison d’un immense scandale de corruption parti de la compagnie pétrolière nationale, qui éclabousse son entourage immédiat ; elle est aussi accusée d’avoir maquillé les comptes de l’Etat pour faciliter sa réélection l’an dernier. Au "Zuma must fall" d’Afrique du Sud fait écho le "Fora Dilma" ("Dilma dehors") du Brésil.

Ces deux pays sont en partie victimes de leurs succès relatifs, tant du point de vue de la démocratisation, qui permet la contestation politique, que de celui de la transformation sociale, avec l’émergence de classes moyennes, inexistantes il y a deux ou trois décennies. Mais ces évolutions sont inabouties, ce qui suscite d’importantes frustrations, sur le plan des inégalités – Thomas Piketty se trouvait récemment en Afrique du Sud pour une conférence très suivie sur ce thème – comme de la qualité de la gouvernance.
Ces convulsions géographiquement éloignées ne sont pas sans conséquences géopolitiques. Les deux nations font partie des Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), ce nouvel ensemble de pays émergents qui a semblé un temps incarner une relève, avant de s’essouffler. Symboliquement la banque d’affaires Goldman Sachs, qui avait inventé en 2001 le concept de "Bric" (alors sans l’Afrique du Sud) avant que la "prophétie" ne devienne réalité, vient de fermer son fonds d’investissement du même nom. Fin d’une époque.
Pierre Haski